Collection privée "Aston Martin DB5"- Année de production 1963-1965 (1021 exemplaires).

 

La DB5 a marqué son époque en associant une robe élégante signée par Touring Superleggera et une puissante mécanique, un 6 cylindres en ligne 4 litres.

Don Hayter esquisse la ligne générale de la voiture qui est revue par Frederico Formenti responsable de la mise en forme de la DB4 chez Touring Superleggera.

Proposée en coupé et cabriolet, la DB5 affiche les traits stylistiques des Aston Martin actuelles et passées, à savoir la flèche chromée sur les flancs avant, mais également la calandre en « T retourné ». Ce dernier trait est d'ailleurs le plus visible et caractéristique de la marque. Sa ligne n'est pas nouvelle, étant donné qu'elle reprend celle de la DB4 Vantage.

Les globes des phares carénés, déjà présents sur les DB4 Vantage et GT, soulignent les formes galbées de l'automobile. La DB5 étant quelque peu exiguë,

David Brown décide de se construire un break personnel pour transporter ses équipements de chasse et ses chiens.

Contre toute attente, les clients trouvent attirant le break si bien que pour répondre à la demande, Aston Martin confiera à la carrosserie « Harold Radford » la réalisation d’une série très limitée de DB5 break. En dehors de l’exemplaire de David Brown, douze breaks de chasse seront construits de 1965 à 1967.

 

Source: Wikipédia

Feuillle Steinbach 73 X 55 cm - cadre intérieur de 51 X 46,5 cm

Webmaster © Robin Mompach 2008